Louis Pasteur (1822–1895)

Savant, administrateur et directeur des études scientifiques de l’ENS

Louis Pasteur est né à Dole dans le Jura en 1822. Il suit des études au lycée royal de Besançon, puis il est reçu bachelier ès lettres à Besançon en 1840 et bachelier ès Sciences mathématiques à Dijon en 1842. Louis Pasteur intègre l’Ecole normale supérieure en 1843 et obtient une licence ès sciences.
Il débute des études sur la fermentation en 1855, il présente à Lille un mémoire sur l’alcool amylique, puis débute des recherches sur la fermentation alcoolique un an plus tard. En 1857, il est nommé administrateur de l’École normale supérieure et directeur des études scientifiques et la même année sont rédigés deux mémoires sur la fermentation lactique et alcoolique. Dès son arrivée, il rédige des rapports sur les réformes qu’il juge indispensables. Il modernise les laboratoires et crée en 1864, les Annales scientifiques de l’École normale supérieure, publication de haut niveau qui assure à l’École un nouveau rayonnement.
En  1867, il créé un laboratoire de chimie physiologique à l’École normale supérieure.

Pasteur est notamment connu pour sa découverte de la pasteurisation. Cette découverte vient d’une demande de Napoléon Bonaparte à Louis Pasteur de faire des recherches sur la maladie des vins.
En 1865, Louis Pasteur dépose un brevet pour l’invention d’un procédé de conservation et d’amélioration des vins par chauffage modéré à l’abri de l’air : la pasteurisation. Aujourd’hui élargi aux aliments, le processus, qui fonctionne par chauffage à une température définie suivi d’un refroidissement brusque, permettant d’étendre leur période de consommation.

Dans ces découvertes majeures, se trouve aussi la vaccination. Ce fut un long processus qui commença par  des recherches sur le choléra des poules, la maladie du charbon des moutons, la fièvre jaune, Le rouget du porc, pour arriver au vaccin contre la rage. En 1884, Louis Pasteur communique sur les microbes pathogènes et les virus-vaccins au congrès de Copenhague.
Louis Pasteur expose le principe général des vaccinations contre les maladies virulentes. Un an plus tard en 1885, la première vaccination antirabique est faite chez l’homme.

Louis Pasteur meurt le 28 septembre 1895 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine, à cette époque en Seine-et-Oise).

Pour son travail, Louis Pasteur a reçu plusieurs distinctions :
1861 : Reçoit le prix Jecker de l’Académie des sciences pour ses recherches sur les fermentations. Publication dans le bulletin de la Société chimique de Paris de l’ensemble de ses résultats sur la question du vinaigre.
1867 : Reçoit le Grand prix de l’Exposition universelle pour ses études sur le vin.
1878 : Nommé Grand officier de la légion d’honneur.
1881: Grand-croix de la Légion d’honneur
1883: Chevalier de l’ordre du Mérite agricole

Pasteur et l’ENS :
1843 : Admis à l’École normale supérieure, au 4e rang.
1857 : Nommé administrateur de l’École normale supérieure et directeur des études scientifiques de cette école.
1867 : Création d’un laboratoire de chimie physiologique à l’École normale supérieure.

Source: ENS Portraits