Le muguet chez nos fleuristes !

3

Face à l’interdiction pour nos fleuristes d’ouvrir leurs portes pour vendre le muguet du 1er mai alors que les grandes surfaces pourront le faire, j’ai demandé aux ministres Bruno Le Maire, Didier Guillaume, Christophe Castaner, Olivier Véran et Agnès Pannier-Runacher de l’autoriser pour ceux respectant les mesures sanitaires.

J’ai été interpellée par plusieurs fleuristes de la circonscription qui dénoncent cette injustice, portant un coup dur supplémentaire à leur activité en grande difficulté, dans la crise que nous traversons. Cette décision aura également de fortes conséquences sur la filière horticole, l’un des secteurs les plus touchés actuellement.

La Fédération des maraîchers nantais, qui regroupe les producteurs installés à la périphérie de Nantes, où pousse plus de 80% du muguet vendu en France estime que plus de 70% des 60 millions de brins de muguet habituellement vendus seront perdus cette année. Le muguet représente entre 20 et 30 millions d’euros de chiffre d’affaires par an, selon la fédération.

Face à cette situation particulièrement difficile pour les fleuristes et les horticulteurs, j’ai demandé aux ministres d’autoriser l’ouverture des portes des magasins de fleurs ayant mis en place des mesures pour respecter les gestes barrières à l’approche du 1er mai. 

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire*

*En soumettant un commentaire, vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de gestion des données personnelles et vous l’acceptez.

Source: Laure de La Raudière